60 Ideas for Europe

Why not try to define the criteria for the ideal president of the European Council ?

Author :
Print

Comments

  1. Tout sauf Blair, tout sauf le représentant d’un “grand” pays

    L’Europe est en danger, non pas du fait de quelconques “eurosceptiques” ou nationalistes acharhés mais de certains de ses adeptes dont le comportement est à l’encontre des idéaux qui ont mené à la création de l’Euroe unie. Le danger est aussi que les élargissements ont été une grande erreur. Cette erreur a commencé avec l’adhésion britannique qui était entrée dans l’Union à ses condition. Elle n’avait pas adhéré aux idéaux européens mais à une structure que la classe politique britannique contribue à modeler progressivement. L’élargissement aux “nouveaux pays” a encore plus dévoyé le but premier.
    Il faudrait maintenant expliquer à ces “nouveaux peuple d’Europe” le message originel des fondateurs, l’Europe de la paix, de la solidarité, l’Europe du rêve et pas du fric roi. Le sage Geremek l’a dit: l’Europe est un ensemble de valeurs, pas une géographie, encore moins – je l’ajoute- un marché où la concurrence est le principe fondateur. Elle ne doit pas être seulement un marché mais un vrai projet politique, un projet d’avenir. Il faudrait surtout ne pas oublier que l’Europe a été fondée pour dépasser les nationalismes et non pas pour créer un nationalisme européen. Pauvres peuples du “voisinage”, oubliés, méprisés. Soumis à d’humiliantes procédures de visas.
    Il faudrait peut-être aussi le rappeler à ceux de “l’ancienne” Europe qui ne se souviennent peut-être plus pourquoi tant de peuples ont uni leur destin après une guerre terriblement meurtrière.
    La “foi” en L’Europe survivra-t-elle aux pratiques d’un clergé qui, progressivement, l’annexe à ses propres intérêts, à ses dogmes.
    Nous n’en sommes heureusement pas (encore) à l’instauration d’une Sainte Inquisition contre ceux qui s’en tiennent à leur foi mais sont troublés par l’apparat, les rites et les directives d’un droit canon qui ne servent que l’intérêt de l’Eglise. Une Eglise avec ses cardinaux, ses évèques, ses curés et aussi.. ses diacres et ses sacristains de la presse connnivente faites d’allumeurs de cierges mais qui parviennent mal çà éclairer l’opinion du citoyen. Pour que l’Europe continue à exister, il ne faudrait pas perdre de vue l’essentiel: le citoyen pas l’institution.
    Fathi Vandenhoeilaart

  2. You are right. First we need a discussion on improving the procedure to elect the President of the European Council, then discussion of the criteria for the new job, and third and open race from candidacy to election.

  3. @Ralf Grahn:
    The president of the Council should be elected by the national parliaments. He should need to win the approval of parliaments corresponding to the majorities of citizen and of a majority of countries.

    This would give such a campaign a much larger visibility.

  4. Excellent idea. Adding to what has been said here before, we could sum up and add:

    _peaceful, in the sense that war can be waged if only it is justified and prepared

    _trustful, telling to his voters what he\’ll intend to do, even if the mesures planned are not popular

    _being willing to improve all the policies that are now defined as principles of the EU.

  5. Excellent idea.
    Morevoer, she/he should be:

    _peaceful, waging war only if it is justified and we are prepared

    _trustful, having done a lot of what he wanted at a national level despite protests.

    _willing to improve all the policies that now stand as objectives of the EU.

Comments are closed.