60 Ideas for Europe

L’association des Villes et Régions de la grande Europe pour la Culture (Les Rencontres) a son siège à Paris mais elle est active dans tous les pays d’Europe, tant à l’Est qu’à l’Ouest. Lors de sa Rencontre de Liverpool en mars 2008, le thème de la gratuité des Musées et Monuments dans les Villes européennes a été examiné.
Des expériences de gratuité totale ont été menées dans de nombreuses régions d’Europe et ont donné des résultats en sens divers. La gratuité n’a pas contribué à elle seule à rendre la culture plus accessible à certains publics de façon durable et n’a pas toujours réussi à éviter la dépréciation de l’œuvre ou de l’artiste.

De nouvelles expériences récentes, loin de revenir à un concept de gratuité totale, qui pose également la question du financement de la culture, ont adopté une stratégie plus large en ciblant des publics tels que les jeunes, les démunis, les familles… avec des résultats très encourageants.

On constate que :
– les expériences les plus nombreuses sont celles qui réservent certains moments à une entrée gratuite. Par exemple tous les dimanches ou les premiers dimanches de chaque mois
– plusieurs musées réservent leurs collections temporaires à un accès payant, ouvrant leurs collections permanentes à un accès libre
– De nombreuses expériences sont également menées, tendant à déplacer la culture en dehors des musées, jusque dans la rue même, poussant le plus loin le concept de gratuité

Faut-il explorer d’autres voies pour rendre la culture accessible à tous les publics ?

Author :
Print

Comments

  1. Un accès plus grand à la culture me semble essentiel. Je suis entièrement en faveur de l’exploration de voies diverses pour rendre la culture accessible au plus grand nombre, sans pénaliser pour autant les musées ou monuments sans beaucoup de ressources financières.

    Des initiatives comme les Journées européennes du patrimoine (qui ont comme principe la gratuité d’accès) remportent des succès considérable dans tous les pays participants et il faut que l’Europe encourage ces manifestations.

  2. En particulier, l’Europe pourrait encourager les Journées européennes du patrimoine (et donc la gratuité de l’accès aux monuments et sites pendant une journée / un weekend par an) en soulignant davantage la dimension européenne de cette manifestation : à travers, par exemple, l’adoption d’un thème commun à travers l’Europe, des partenariats transfrontaliers, une plus grande couverture médiatique et un programme télévisé diffusé à l’échelle européenne.

Comments are closed.