60 Ideas for Europe

Hello everybody. Thanks to read this.

First, I apologize, I am French, and my English is very perfectible. I hope you’ll understand the text.

The word ‘esperanto’ means ‘one who hopes’. I, a young banal European citizen, hope for an United Europe. With a President chosen by the people. May I say the peoples. I think there is different peoples in European Union, and we have to preserve this kaleidoscope of culture, which is unique and irreplaceable.
So, I think there must be only one nation, Europe, itself divided in autonomies. An autonomy is a territory, a people, a culture, and one or many idioms. In fact, that is just a basic federal system. I really think that a people should be autonomous and be rule by itself to be happy.

Okay. So, let’s imagine a federal Europe. One serious problem appears : the language. How could we be a nation if we are not able to understand all the citizens ? How could we vote for a President, if we don’t understand him directly ?
A pan-European language is needed.

And would it be acceptable if the European language was the language of one only state (understand English and the United Kingdom) ? No, I think this language should be impartial. A merge of European languages should be the best idea.

This merge already exists, its name is Esperanto. Anyone could learn all its grammar in ten of thirteen hours. Its vocabulary is derived from Latin, Greek, Germanic and Slave languages.

http://en.lernu.net/
http://www.e-f-a.org/
http://e-d-e.org/

Thanks for reading.

Author :
Print

Comments

  1. Hello!

    My mother tongue is English, but I have to agree. I have used Esperanto for forty years. I have discussed satire with a Bulgarian television employee in Sofia, argued about poetry and pholosophy with a Slovene living in Austria, eaten pizza with Italian Esperanto speakers, and so on. Esperanto has certainly enriched my life and the life of my family. It has also made me feel more European.

  2. Pourquoi ce lien entre la démocratie et la langue?
    Ne peut-on conjuguer l’une et l’autre? La première est une valeur, la seconde une condition pour que s’exerce, dans les faits, la valeur.
    Une société multilingue peur être démocratique…comme une société “monolingue” la pire dictature…Voulez-vous cela???
    L’esperanto n’est pas une langue, mais une convention, sans racines, sans identité; c’est une abstraction, un commun dénominateur sans âme, sans A.D.N. culturel.
    Le problème? vous identifiez encore, parce français,en bon disciple de RENAN, et donc jacobin, une nation avec une langue!!!RENAN parlait aussi de religion…Comme si la langue ( laquelle?) faisait la nation belge! comme si la religion de nos pères faisait encore l’Europe!!!
    Non! la nation, c’est d’abord un vouloir-vivre ensemble, quels que soient nos langages, nos moeurs et nos croyances…
    Refuser cela, c’est jouer l’autruche et ne pas répondre à la seule question qui vaille: veux-je une Europe solidaire, pacifique, échangiste…paxée ( clin d’oeil à un ami français!)??? Parler sa langue ET comprendre l’Autre dans la sienne, est-ce utopique??? Je ne le crois pas. Après tout, c’est ainsi et pas autrement que, lentement, s’est construite notre langue française venue d’Ile de France: comment se seraient noués des contrats, des échanges commerciaux entre la Quercy et le Forez, puis le Quercy et le Ch’ti d’Armentières???
    L’Europe, c’est l’invitation à un échange de même nature, même si la dimension, l’échelle a changé!!!

  3. Saluton!

    Jean-Luc asks why there is a link between democracy and language? Without a common “second” language, democracy can not function properly at the federal level in Europe.

    If people are to vote for others to represent them at the governmental level for all of Europe, they must be able to understand them. How will you be able to understand a Hungarian or a Finn, who wants to represent you, if you cannot understand what he or she is saying? Esperanto would be a lot easier to learn than English or French for you, for the Hungarian and for the
    Finn.

    I speak English and French, but I do not speak Hungarian or Finnish. Yet, I have been able to speak with Hungarians and Finns, using Esperanto! I am a native speaker of English, but it took me several years of studying French to be able to use it with some degree of competency. And I was able to teach myself Esperanto in about a month when I was 12 years old! How long would it take me to learn to speak the other 21 “official” languages of the European Union?

  4. Bonan matenon,

    Jean-Luc Lefèvre, c’est pas pour être méchant mais vous me faites bien rire…

    Premièrement, Espéranto «est un système de signes linguistiques, vocaux, graphiques ou gestuels, qui permet la communication entre les individus» donc une langue. (cf Wikipedia > Langue)

    Deuxièmement, Je comprends pas comment vous pouvez parler de «nation belge» et «vouloir-vivre ensemble, quels que soient nos langages» quand on sait que la Belgique à faillis être détruite à cause de l’amour de l’«A.D.N. culturel» des flamands envers les wallons. N’es ce pas un problème de langue entre ces deux peuples?
    Et il se passe plus ou moins la même chose au Canada entre les anglophones et les francophones…

    Pour ce qui est d’apprendre 3-4 langues étrangères… faut arrêter de rêver, déjà que beaucoup de personnes n’arrivent pas à atteindre un niveau moyen d’une langue étrangère, 3-4 langues étrangères à apprendre… Je vois pas l’intérêt de passer sa vie à apprendre des langues…

    Pour ce qui est de la création du français et son implémentation du français, ça a pris plus d’un siècle, Vu la facilité d’apprentissage de l’espéranto une ou deux générations suffirait pour que tout le monde s’y mette.

    ?is revido

  5. I agree: Esperanto is the solution. But we cannot be waiting for a political decition: europeans have to make it real. Bottom-up is the best way to build real changes. We have to believe that we have this power.

  6. Saluton 🙂

    fr :
    Jean-Luc, si vous pensez que l’Espéranto est sans racines, vous vous trompez. Pour moi, l’espéranto est le condensé de toutes les langues européennes, et contient assez d’éléments caractéristiques à chacune des familles de langues pour que chacun s’y reconnaisse.

    Comme disait Henry, imaginez qu’un jour il y ait un Président de l’UE (idée à la mode en ce moment). Je me vois mal voter pour quelqu’un que je ne comprends pas directement.

    Au fait, hier, le 9 mai, journée de l’Europe et anniversaire de la déclaration Schuman, est parue dans le monde une page entière de publicité, à propos de l’espéranto et de l’Europe. Cette publicité disait que 45% des eurodéputés avaient voté en faveur de l’espéranto, comme quoi ce n’est pas si irréaliste que ça d’y croire.

    Quant à ce qu’a dit Arktuso, je suis désolé mais je n’avais pas vu cet article ne connaissant pas ce blog depuis longtemps 🙂 Et personnellement je trouve cet article trop succin et trop argumentatif, mais il a l’avantage d’aller droit au but.

    J’ai été agréablement de surpris de voir un aussi grand nombre d’espérantistes, je ne le soupçonnais pas.

    Bonne soirée.

  7. “With a President chosen by the people.”

    The question is if you really want a presidential system. Insofar I can see it is not needed.

    what matters is sufficient political parliamentarian control powers, either on the EU or the national level. The council is here a dangerous construction.

  8. There is no reason to be sceptical about Esperanto as the most rational solution for international communication. This language has proved to be entirely suitable for any field of communication whatever. There is only one way to enable a fair judgment – you should learn it, and get to know what you are talking about.

    Er is geen enkele reden om sceptisch te zijn over Esperanto als the meest rationele oplossing voor internationale communicatie. Deze taal is perfect geschikt voor ieder gebied van communicatie.
    Er is maar een manier om er een goed oordeel over te kunnen vormen – en dat is het te leren en te weten waarover je spreekt.

  9. L’anglais est une langue débile qu’il ne faut pas imposer aux non anglophones, et qui fait pas mal de dégâts, moi aussi, je pense que l’Esperanto est la meilleure solution pour tout le monde et la plus économique, le multilinguisme reviendrait trop cher et on ne se voit pas apprendre 3 ou 4 langues de la naissance jusqu’à la mort, perte de temps et d’argent, ceux qui veulent ça ne sont pas bien et ceux qui soutiennent l’anglais ne savent pas à quel point c’est difficile et que l’esperanto est facile pour tout le monde.

  10. Estimados: Sì, el esperanto, es nò imperial, es holistico, es nò violento y se propone como auxiliar, o sea su aplicaciòn garantizarà el futuro a todas las lenguas y dialectos existentes. http://www.lernu.net, incluye un curso gratuito en tantas lenguas.

Comments are closed.